Répondez à l’enquête sur les ruches en AB et les zones de butinages non conformes !

Dans le cadre de la révision de la règlementation AB qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2021, une règle concernant l’apiculture biologique évolue. Il s’agit de la disparition de la dérogation pour prestation de pollinisation, une disposition qui permet aujourd’hui de disposer des ruches bio sur des zones de butinage non conformes tout en déclassant la production en conventionnelle, les colonies continuant à être conduites en AB par ailleurs.  Avec la nouvelle règlementation européenne, les conséquences sont doubles pour les apiculteurs : devoir déposer une demande de dérogation pour ces emplacements non conformes (colza conventionnel, tournesol, environnement urbain, …) ET pouvoir justifier que la survie des colonies est compromise.  La FNAB souhaite mieux connaitre les pratiques des apiculteurs certifiés en AB qui subissent un déclassement des produits de la ruche par l’OC suite à une zone de butinage non conforme (colza ou tournesol conventionnel, environnement urbain, pollinisation verger conventionnel, etc.) ou qui choisissent volontairement de déclasser eux-même leur production pour zone non conforme.

A titre d’exemple : 

– Aujourd’hui : ruches certifiés AB à proximité de colza ou tournesol conventionnel (avec moins de 50% de floraison de colza ou tournesol AB dans un rayon de 3 km)  —  déclassement des produits de la ruche par l’OC, la ruche quant à elle reste certifié AB pour de nouvelles récoltes bio sur des emplacements conformes des zones de butinage. 

– A partir du 1er janvier 2021 : ruches certifiés AB peuvent être placées sur des emplacements non conformes (moins de 50% de floraison sauvage ou bio dans un rayon de 3 km) en cas de situation catastrophique (sous réserve du texte officiel). Nous n’avons à ce jour aucun élément concret qui nous permette de savoir quelle interprétation de la règlementation sera faite.

Source : PRODUIRE BIO

En savoir plus : https://www.produire-bio.fr/articles-pratiques/futur-reglement-bio-europeen-et-apiculture-quoi-de-neuf/